Retour

L'Olympus 35 SP est un compact télémétrique des années 70 particulièrement performant.

Olympus 35 SP

Olympus 35 SP Fabriqué de 1969 à 1973, l'Olympus 35 SP a des caractéristiques aptes à faire rêver les photographes amateurs en quête d'un télémétrique à tout faire. L'objectif, un Zuiko de 42 mm ouvert à f/1.7 à 7 éléments, est excellent. La mise au point à télémètre et l'obturateur central rendent son fonctionnement discret. Les temps de pose vont de 1/500 s à 1 s plus la pose B. Un mode de gestion du flash original dit "flashmatic", entièrement mécanique, lui permet d'assurer l'exposition automatique même avec des flashes manuels : le diaphragme est ajusté en fonction de la puissance du flash et de la distance de mise au point. Cet appareil utilise des piles 1.35 v introuvables aujourd'hui mais on peut le faire régler pour les piles actuelles 1.5 v.

L'Olympus 35 SP est doté de trois modes d'exposition : automatique à mesure centrale pondérée, spot et manuel. L'obturateur étant mécanique, il fonctionne parfaitement sans piles, de même que l'exposition automatique du flash.

Son objectif haut de gamme et la variété de ses modes d'exposition en font une alternative intéressante aux Leica M si on n'a pas besoin d'optiques interchangeables et ce pour un coût très inférieur.

Utilisation

Olympus 35 SP L'Olympus 35 SP est d'un emploi aisé. Sa finition soignée le rend agréable à manipuler. L'armement est doux, le déclenchement inaudible. Avec sa grande ouverture c'est l'appareil idéal pour les photos volées. Le viseur (photo ci-contre) est clair, bien que pas autant que celui de son petit frère, le 35 RD. Il possède un cadre collimaté avec indication de la parallaxe. Le télémètre est rapide et précis. Le déclencheur a cependant une course un peu trop longue.

Le mode manuel permet de contrôler pleinement le diaphragme et le temps de pose. En mode manuel la cellule continue de fonctionner (ce qui n'est pas courant pour ce type d'appareil) et indique l'exposition correcte en EV. Ce n'est pas forcément très utile puisque ça ne donne aucune indication sur le couple diaphragme / temps de pose utilisé. En modes automatique et spot, actionnable par un petit bouton au dos du boîtier, l'exposition est verrouillable en appuyant sur le déclencheur jusqu'à mi-course. Le mode automatique bloque l'exposition s'il estime que la photo sera sur ou sous exposée. L'étui est obligatoire, la cellule ne s'éteignant que lorsqu'elle est plongée dans le noir.

Il ne manque à cet appreil qu'un mode semi-automatique à priorité diaphragme pour être tout à fait complet.

Caractéristiques techniques

Format

24 x 36 mm

Objectif

Zuiko de 42 mm ouvert à f/1.7, 7 éléments en 5 groupes, mise au point minimale à 0.85 m

Obturateur

central, Seiko, de 1/500 s à 1 s plus pose B et gestion automatique de l'exposition au flash, retardateur

Modes d'exposition

Automatique à mesure centrale pondérée, automatique à mesure spot, manuel

Poids

540 g

Accessoires

Sac de transport

Sac de transport

   

© Vincent Becker 2017 - www.lumieresenboite.com